DIVERS

Le pêle-mêle de l'actualité automobile

LOUER SA VOITURE ?

Louez votre voiture quand vous ne l'utilisez pas

Louez votre voiture quand vous ne l'utilisez pas
Beaucoup d'automobilistes ne se servent jamais de leur voiture en semaine, d'autres très rarement le week end. Pourquoi ne pas la louer à un voisin ?
Une voiture est utilisée en moyenne moins de 5% du temps. Les 95% restant, elle pourrait être louée à d'autres conducteurs et procurer un revenu d'appoint à son propriétaire. C'est le concept développé par plusieurs sociétés qui mettent en relation propriétaires de voitures et conducteurs souhaitant les louer ponctuellement. Les uns comme les autres doivent prendre un abonnement et devenir "membres de la communauté".

Les tarifs sont fixés par les propriétaires suivant un barème indicatif conseillé, tenant compte de l'âge et de la valeur du véhicule. Plus attractifs que ceux des loueurs conventionnels, les prix comprennent comme chez ces derniers l'assurance (tous risques) qui prend le relais de celle du propriétaire pendant les périodes de location.

Les locataires-abonnés doivent avoir leur permis depuis plus de deux ans, ne pas avoir eu d'accident responsable depuis trois ans, avoir 21 ans révolus, etc. De son côté, le propriétaire s'engage à proposer une voiture propre et régulièrement entretenue.

UNE LEXUS BROYEE PAR LA POLICE

Une Lexus broyée par la police californienne


   Agrandir l'image Fait insolite, un jeune homme a été interpellé alors qu’il participait à des courses dangereuses à bord d’une Lexus IS-F rouge.
On aurait pu s’attendre à un retrait de permis ou à une amende, cependant la police Californienne ne s’en est pas contentée…
Après la saisie du véhicule, les policiers l’ont tout simplement broyé…


Les Américains sont réputés pour aimer le spectacle, des courses poursuites filmées en passant par les arrestations musclées suivies depuis l’hélicoptère, voici aujourd'hui la machine à broyer pour lutter contre les chauffards.




LA REPONSE D'OPEL

Opel diffuse aujourd'hui dans la presse nationale une campagne pour répondre à Renault, qui diffuse depuis ce week-end une parodie de ses pubs à la télévision et sur Internet.
Il fallait s'y attendre ! Opel a décidé de répliquer à la publicité diffusée par Renault depuis ce weekend, qui parodie ses spots sur la deutsch qualitat (relire notre article ici).

 
Le constructeur allemand publie, aujourd'hui, une campagne dans la presse quotidienne nationale en réponse au français... toujours sur le  ton de l'humour. 

Il s'agit d'un simple message, placardé sur fond noir : «Atenzion ! Des imitations de publicités Opel se sont glissées ces derniers jours sur vos écrans. Ne vous y méprenez pas. Opel décline toute responsabilité quant à la qualité allemande des véhicules qui y sont présentés. Ils pourront toutefois être repris pour tout achat d'une authentique Opel neuve». (lire à gauche).

Reste à voir si Renault réagira. Aux Etats-Unis, la pratique des réponses par pubs interposées entre constructeurs est courante. La guerre publicitaire entre BMW et Audi en témoigne (voir des exemples d'affiches ici et des exemples de spots télévisés ici).

ESSENCE OU DIESEL ?

Face à l'essence, le diesel perd des points

Face à l'essence, le diesel perd des points
Alors que les prix des carburants restent très élevés, la commission européenne propose de rendre le gazole plus cher que l'essence. Alors, quel moteur choisir ? Ce qu'il faut savoir avant l'achat d'une nouvelle voiture.
En novembre 2011, le parlement européen va examiner la proposition de la commission européenne de taxer sur les combustibles et carburants en fonction de leur teneur en carbone, afin de réduire les émissions de CO2. Une information qui fait aujourd'hui polémique...

Pourtant, cette proposition a très peu de chance d'être suivie par les États, sinon de manière très progressive. Brutalement appliquée, elle ruinerait l'industrie automobile européenne et surtout française dont le diesel est devenu le point fort.

Cette taxe est d'ailleurs contestable sur le plan environnemental. En effet, malgré un carburant plus "carboné", le moteur diesel, grâce à sa sobriété, émet 15 à 25 % de CO2 de moins qu'une mécanique essence.

Un autre motif incite à resserrer l'écart des tarifs entre les deux carburants : l'Europe manque de gazole et doit l'importer, pour exporter le super dont elle ne sait que faire.



• Diesel : surcoût à l'achat... et à l'entretien

En admettant que le prix du gazole reste avantageux, l'achat d'un diesel (75% des ventes de voitures neuves en 2010) ne l'est pas toujours, pour plusieurs raisons.

L'amortissement du surcoût à l'achat demande de beaucoup rouler ; parfois jusqu'à 50 000 km, voire plus.

De plus, à cause de sa complexité technique, un diesel moderne revient plus cher en entretien et révisions qu'un moteur essence. Sans compter les pannes... Ces derniers temps, les diesels multiplient petits et gros pépins. Après l'épidémie de casses d'embrayage et de volant moteur qui a frappé toutes les marques, ce sont les systèmes de dépollution qui surchargent en ce moment les ateliers des concessionnaires. Ces dispositifs imposés par la norme Euro 5 de 2010 supportent très mal l'accumulation de petits parcours citadins. Le filtre à particules qui ne chauffe pas assez longtemps pour se régénérer se colmate et les vannes de recyclage des gaz d'échappement s'encrassent à bas régime. Les conséquences vont du simple allumage de voyants jusqu'à la casse du moteur.

Passé la période de garantie, un diesel peut finalement revenir plus cher qu'une voiture essence. Au bilan, c'est désormais la revente qui justifie à elle seule l'achat d'un diesel neuf.



• Revente : gare à l'éclatement de la bulle diesel

Aujourd'hui, hormis pour les petites voitures, un diesel d'occasion se revend 20 à 40% plus cher que le même véhicule à moteur essence. Une différence plus importante que pour l'achat d'un véhicule neuf où l'écart dépasse rarement 10 %.

Cet écart irrationnel a tout d'une bulle spéculative : les acheteurs de ces diesel d'occasion dépensent davantage en espérant économiser ensuite... Ce qui n'est pas du tout garanti. En effet, l'amortissement de ce surcoût advient à un kilométrage si élevé qu'il est vite annulé par de gros frais de réfection (sur le moteur et ses accessoires, mais aussi sur les freins, la direction).

La réputation de longévité et de fiabilité du diesel risque donc de chuter au profit du moteur à essence qui n'a jamais été aussi fiable et qui, lui aussi, réduit sa consommation.

Ce basculement commence à se sentir. Sur le marché de l'occasion, les diesels à gros kilométrage se négocient à la baisse et les rares modèles essence, notamment hybrides, à la hausse. Il est fort probable qu'un diesel acheté neuf en 2011 se revende beaucoup moins facilement en 2015 ou 2016 que celui de 2006 ne se revend aujourd'hui.

BAISSE DES PRIX CHEZ TOTAL ?

Carburant : Total va-t-il baisser les prix dans ses stations-services?

Carburant : Total va-t-il baisser les prix dans ses stations-services?
Total va se lancer dans le low cost. En appliquant une formule à bas prix à 500 de ses stations-services, le groupe pétrolier compte attirer les clients des supermarchés. Le prix des carburants va-t-il baisser pour autant ?

Total relance la guerre des prix du carburant. Le groupe pétrolier français annonce la transformation en stations à bas prix de 500 de ses 4 000 et quelques stations-services Total et Elf. La marque Elf va disparaitre au profit de la nouvelle appellation "Total Access". 

Ce projet vise à reprendre aux grandes surfaces les clients perdus. Entre 2002 et 2009, les ventes aux particuliers (hors entreprises) auraient chuté de 40 % au profit de la grande distribution. 

Total affirme que le projet ne consiste pas à créer des points de vente sans employé. Le groupe exploite pourtant des stations automates sur une partie de son réseau Elf. Aussi, ce projet ne concerne pas les stations d'autoroute.



• Un alignement des prix, pas une baisse

Les tarifs de ces nouvelles stations low cost devraient se rapprocher de ceux de la grande distribution. Mais vont-elles y parvenir ? Pour Leclerc, Carrefour et consorts, le carburant est un produit d'appel et les marges peuvent être contenues, voire quasi nulles. L'essence n'est qu'une manière d'attirer le client et bien des stations ne survivent que grâce à leurs rayons de produits alimentaires…

En outre, les stations de supermarchés et celles d'Elf et Esso se livrent déjà une telle concurrence qu'en France, les tarifs hors taxes sont les plus bas d'Europe. Si l'exploitation et le raffinage du pétrole peuvent être très lucratifs, comme en témoigne le bénéfice de Total, la distribution est rarement lucrative.



• Les stations-service indépendantes menacées

Le bénéfice pour le consommateur devrait être minime et les petites stations indépendantes risquent de faire les frais de cette nouvelle concurrence. Souvent adossés à des petits garages, ces commerces de carburants ne pourront pas aligner leurs prix. 

En 1980, la France comptait 41 500 stations dont 1500 de super et hypermarchés. En 2010, elles n'étaient plus que 12 050 dont 4 900 appartenant à la grande distribution et moins de 1400 à des indépendants. Pour les habitants des zones rurales confrontés à la disparition des services publics et des commerces, cette nouvelle guerre des prix risque de laisser un goût amer.

RADARS



Nouveaux radars


Agrandir l'image Après la publication des chiffres de la Sécurité Routière, preuve du relâchement général au volant, de nouveaux dispositifs sont mis en place.

Durant tout l’été, les gendarmeries de l’Oise et des Yvelines ont testé de nouveaux radars plus perfectionnés, plus performants. Des radars qui sont indétectables par les avertisseurs de radars.

Le premier vient des Pays-Bas : il est constitué d’un radar placé derrière la plaque d’immatriculation d’un véhicule de la gendarmerie. Il prend en photos les véhicules dépassant les 20km/h, et couvre les deux sens de circulation.
Le deuxième qui vient de l’Italie, est une caméra installée dans une voiture de la gendarmerie, banalisée ou pas. Ce radar détecte et flash tous les excès de vitesse.

Ces deux radars permettent l’envoi direct du délit au Centre automatisé de constatation des infractions routières (CACIR) de Rennes.

Soyez prudents !

 

PROBLEMES DE STATIONNEMENT ???

Vilnius : Les stationnements gênants sont réglés à

coup de char




 Agrandir l'image Vous avez l’habitude de vous garer sur les places handicapées, sur le trottoir ou encore sur les pistes cyclables. Juste une minute pour aller acheter votre baguette ou retirer de l’argent au distributeur.

Après avoir vu cela vous le ferez sans doute moins ou avec plus de précaution.

Le maire de Vilnius, en Lituanie, ne blague plus avec le code de la route.

Les riches, de passage dans la ville, s’autorisent à se garer n’importe où sur la route, plus précisément sur les pistes cyclables, ce qui empêche les vélos de l’utiliser.

Le maire, Arturas Zuokas, a eu l’idée d’une campagne publicitaire le montrant se promenant à vélo et soudain être bloqué par une voiture mal stationnée.

C’est à ce moment-là qu’il débarque avec un char et écrabouille la Mercedes Classe S qui lui bloque la route avant de la faire emmener à la casse.

Après cette campagne, il peut être sûr qu’il n’y aura plus de stationnement gênant à Vilnius !



source autocardre

PLUIE DE PV

Isère : pluie de PV alors qu’ils ont vendu

la voiture.  


Agrandir l'image En juin 2009, Alain et Nadège ont vendu leur Renault Laguna via un site internet. Très vite, ils sont contactés par un Grenoblois qui devait partir au Zaïre quelques jours après.
Quelques mois après la transaction, ils reçoivent sept PV en un jour. C’est à partir de ce moment-là, que le couple s’est aperçu, que la voiture n’a jamais quitté le territoire. Le mois suivant, ils en ont reçu 26.
Ils sont parvenus à effacer une partie de l’ardoise en envoyant des copies de l’acte de vente ; mais bizarrement seule une partie des PV a été annulée.
Les PV ont continué d’affluer (une soixantaine au total) et Alain a même perdu un point sur son permis.

En mai 2010, ils ont porté plainte contre l’acheteur. En effet, ils ont appris qu’il aurait annulé la vente, en imitant leur signature, leur rendant de ce fait virtuellement la Laguna et la responsabilité des PV.
D’après les services de police, l’homme, qui ne vit plus en France, serait connu pour des faits d’escroquerie. C’est son cousin qui conduirait la voiture.

Ce couple attend avec impatience la fin de ce cauchemar.

Commentaire : toujours faire attention à qui on vend sa voiture !!! Et surtout, toujours bien informer la Préfecture de la cession : ce que négligent de faire beaucoup de personnes.

FAUX GENDARME

Beauvais : un faux gendarme pour ralentir

les chauffards ! 

 

Agrandir l'image Yvon Maury, un retraité habitant au hameau de Beauvais dans la Marne a eu une idée plutôt farfelue pour forcer les camions qui roulent à toute vitesse devant sa maison à lever le pied. Il a créé un mannequin qui,de loin, ressemble à un gendarme. Posé sur le bord de la N4, le mannequin a fait ses preuves : voitures et camions réduisent automatiquement leur vitesse à sa vue.

Les gendarmes ont rappelé à l’ordre le retraité car son astuce n’est pas légale. Il continue néanmoins à sortir son faux-gendarme de temps en temps.








Il y a quelque temps, c’était un retraité de Fréjus, dans le Sud de la France qui avait eu la même idée. Il avait alors installé un faux radar. Tout comme Yves Maury, les gendarmes lui ont demandé de le retirer.





 

Un véhicule polyvalent



Cet engin a obtenu les autorisations pour voler et

pour rouler sur

 

les routes et autoroutes américaines.

 

L'engin pourra se déplacer sur les routes américaines...
La société Terrafugia, qui fabrique le Transition, mi-voiture mi-avion, vient de recevoir l'autorisation de faire rouler son engin sur route et autoroute.

 

 

Elle avait déjà décroché, l’année dernière, l’agrément de la Federal Aviation Administration indispensable pour son utilisation comme aéronef. Lui manquait l’autorisation de se déplacer sur les voies terrestres. Le véhicule devait pour cela respecter les réglementations des services DOT (Department of Transportation) et NHTSA (National Highway trafic Safety Administration). Après un lobbying bien ciblé, les dérogations nécessaires ont été obtenues.

 

 

Initialement prévues à la fin de cette année, les premières livraisons de cette machine volante de 194 000 $ (146 000 €) ont été repoussées d’un an.

 

 

...et dans l'espace aérien américain.
Fondée par des élèves du MIT (Massachussets Institute of Technology), Terrafugia, basée à Boston, a conçu et fabriqué cette voiture volante destinée aux possesseurs d’un permis de conduire et d’une licence de vol.

 

 

Les ailes rétractables du Terrafugia Transition se replient à l'aide d'un simple bouton dans le cockpit, ce qui lui permet de circuler sur la route. Son moteur de 100 cv est utilisé sur terre comme dans les airs. Seul le système d'embrayage change. En mode voiture la Terrafugia Transition est une traction avant qui peut rouler jusqu’à 105 km/h.

 

Dans les airs, Transition peut déplacer 2 passagers sur 740 km à une

vitesse moyenne de 120 km/h. Les ingénieurs de Terrafugia ont effectué des simulations et maximiser la portance tout en minimisant les effets des vents latéraux sur route.
 

 

 

Jean-Pierre Genet ARGUS PROS

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×