automobile

QUE FAIRE EN CAS DE VOL DE VOTRE VEHICULE

Que faire en cas de vol de votre voiture ?


Tout ce que vous devez savoir

Votre assureur peut vous imposer la mise en place d’un dispositif de sécurité selon la valeur de votre voiture (alarme, anti-démarrage…) Suivez son exigence en vérifiant bien que le système de protection est adéquat aux normes de votre contrat au risque de ne pas être couvert. Cependant au cas où le système est déficient, ce sera, pour une fois, à l’assureur de le prouver.

* A savoir : tous les véhicules à moteur doivent être obligatoirement assurés à l’exception des véhicules sur cale dans des locaux privés et fermés à clef.

Les différents types de vol :

* La définition du vol consiste à s’apparenter à une usurpation allant à l’encontre de la législation de quelqu’un d’autre. Or pour l’assureur, même si votre véhicule a été emprunté ou subtilisé par un proche ou un employé, cela ne sera pas considéré comme du vol et donc ne vous permettra pas de toucher l’indemnisation.

* Le vol et la tentative de vol sont deux choses distinctes. Toutefois rassurez vous la tentative est généralement comprise dans la garantie contre le vol, dans le cas contraire les réparations sont à votre charge.

Le vol des accessoires du véhicule :

Votre assureur vous les rembourse selon le montant fixé par les « conditions particulières » à condition que les accessoires soient déclarés.
Néanmoins, si seuls les accessoires ont été volés et qu’il vous reste la voiture, la garantie vol couvre rarement les remboursements de ce genre d’autant plus que le contrat stipule en général que la voiture devait être garée dans un endroit fermé ou qu’elle soit fracturée.

Le vol des pneus et des éléments de la carrosserie :

Tous comme le cas du vol des accessoires, l’assureur exigera que le vol soit commis dans un endroit clos. Les compagnies d’assurances sont vigilantes ! Elles ne couvrent pas automatiquement les vols en tout genre. Par conséquent garer sa voiture dans la rue revient à payer la facture en cas de vol de pneus ou d’éléments de la carrosserie.

Le vol à la roulotte :

Cette expression fait références aux effets personnels restés dans la voiture. De ce point de vue là les assurés sont rarement gâtés, rares sont les effets remboursés et même si vous avez souscrit à une garantie contre ce genre de pépin les effets de luxe (téléphone, ordinateur portable..) en sont souvent exclus. De même si la voiture est volée avec le tout.

En cas d’absence de traces d’effraction :

L’assureur n’ayant pas de preuve, peut juger à sa guise si vous avez tort ou raison. Contrez un éventuel jugement qui pourrait vous être défavorable en multipliant les preuves annexes telles que les témoignages et expertises. Si la décision de l’assureur persiste à aller à l’encontre de la votre malgré tout, seul les tribunaux donneront l’ultime verdict.

Si le voleur au volant de votre véhicule provoque un sinistre :

* La compagnie d’assurance prend en charge les dégâts sous une période de 30 jours depuis la date du vol et ce même si votre contrat n’est plus valide temporairement ou définitivement. L’assureur est aussi tenu de prendre votre défense en cas de poursuite judiciaire.

* Au cas où le voleur engendre des dégâts sur l’espace public, Votre contrat vous couvre jusqu’à sa date d’échéance annuelle.
Néanmoins le tribunal administratif, par le biais de la convention « grande voirie » peut vous infliger une amende suite à l’étendue des dégâts qui ne sera pas recouverte par votre assurance.

Si votre véhicule est retrouvé avant l’ indemnisation :

* 85% des véhicules volés sont en moyenne retrouvés dans les 15 jours suivant le vol. L’assureur est censé vous payer les frais de réparations si il y a eu des dommages matériels selon le mode de calcul du contrat après en avoir déduit la franchise.

* Les frais que vous avez avancez pour retrouver votre voiture doivent aussi être couvert par votre assurance sous condition d’être justifiés ou d’avoir été permis par votre assureur.

Si votre véhicule est retrouvé après indemnisation :

Deux options sont alors à votre disposition, vous pouvez choisir de conserver l’indemnité en dépits de la voiture, ou bien au contraire garder votre voiture, reverser l’indemnité et toucher des frais de remboursements pour les réparations.

Quelle indemnité si le véhicule reste introuvable ?

En échange de la carte grise et des clefs de la voiture, l’assureur verse l’indemnité dont le montant est fixé au préalable par un expert selon les clauses du contrat. Certains assureurs demandent des pièces justifiant la valeur du véhicule pour pouvoir l’évaluer. Lorsque la voiture est neuve, qu’elle est acquise depuis moins de 6 mois, l’indemnité couvre généralement le prix d’achat.

UN SPECTACTEUR INCONSCIENT

  • Par ecoma
  • Le 27/11/2011

Un spectateur inconscient (Vidéo)  

 Agrandir l'image Dans le cadre de l’épreuve de la Baja 1000, célèbre championnat de l’autre côté de l’Atlantique, une scène ahurissante a été filmée où l'on y voit un spectateur décidant de se placer au milieu de la route, derrière une bosse afin de flasher les autos sur le passage.

Lors de ce rallye, une première voiture de course lui passe au-dessus de la tête puis une autre l’esquivera, freinant en catastrophe et évitant ainsi le pire.

Quelques secondes plus tard, le spectateur inconscient finira par quitter le milieu de la piste.



FULGURANT !!!

Le drift qui déshabille !   


Agrandir l'image C’est à bord d’une Toyota Supra destinée à la pratique du drift, qu’une jeune demoiselle se porte cobaye dans ce court métrage afin de faire la promotion de la discipline.
Dans cette vidéo, on pourra saluer les compétences de l’accessoiriste qui est parvenus à rendre presque crédible l’arrachage de boutons du chemisier.




Des véhicules et surtout des conducteurs beaucoup plus sages et tranquilles pour nos voitures proposées cliquez ici ou en réponse à vos critères cliquez ici



LA HAUSSE DU PRIX DU GASOIL

La hausse possible du gazole, L’Automobile Club s’indigne. 


Suite à une décision du Parlement européen, le prix du gazole pourrait augmenter de 8 à 15 %.
Même si rien n’a été acté, des associations, tel que L’Automobile Club se mobilise.

« L’automobile reste l’outil de mobilité essentiel, voire vital, à l’activité économique et sociale de notre pays. Dans un contexte de crise économique, les coûts des carburants représentent une charge très lourde pour les 36 millions d’automobilistes » assure Didier Bollecker, président de L’Automobile Club qui ajoute également « Accepter une nouvelle hausse fiscale frapperaient dramatiquement et en priorité les habitants des banlieues, des campagnes et des petites villes, et plus généralement les plus modestes d’entre nous, qui n’ont pas la chance de pouvoir habiter dans des quartiers centraux des grandes villes ». L ‘association rappelle que 56 % du parc automobile français roule en Diesel, un carburant que la directive pénaliserait plus.

Cette réglementation européenne prévoit d’harmoniser les taxes sur les énergies, en fonction de leur empreinte énergétique. Le gazole devrait être plus taxé que l’essence.

Comme nous avons pu le voir de nombreuses voix s’élèvent contre ce projet, cependant le processus législatif européen reste encore long et si à terme cette directive venait à voir le jour, elle pourrait être mise en application avant 2013.

Nous continuons donc à commercialiser des véhicules répondant à la demande, à savoir Diesel soit sur annonces Stock soit sur vos critères de recherche.

MISS TUNING 2012

Mandy Lange, nouvelle égérie de Miss Tuning 2012  

 

 Agrandir l'image Les calendriers de fin d’année vont bientôt faire leurs apparitions et en attendant avec impatience, l’arrivée du nouveau   Pirelli, c’est Miss Tuning qui vient de dévoiler son édition 2012.

Cette année, la star du calendrier n’est autre que Mandy Lange, vous ne l’a connaissez peut-être pas, mais la très jolie blonde de 23 ans, ancienne assistante, travaillant dans l’industrie du sport et du fitness a été sélectionnée lors du Tuning World Bondensee et s’est vu offert par Skoda, une Fabia RS en récompense de son titre de Miss Tuning à cette occasion.


mandy-lange-miss-tuning-2012-2-1.jpg

 


mandy-lange-miss-tuning-2012-3-1.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-4-2.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-5.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-6.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-7.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-8.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-9.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-10.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-11.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-12.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-13.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-14.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-15.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-16.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-21.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-22.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-23.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-24.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-25.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-26.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-27.jpg

 

mandy-lange-miss-tuning-2012-28.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-29.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-30.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-31.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-32.jpg

mandy-lange-miss-tuning-2012-33.jpg
ECOMA à votre service pour tous véhicules recherchés cliquez ici ou sur vos critères de recherche contact






 








 








 







 







 








 







 







 







 















 















 
















LOUER SA VOITURE : DOSSIER COMPLET

Louez votre voiture quand vous ne l'utilisez pas

Par Jean Savary
Louez votre voiture quand vous ne l'utilisez pas
Beaucoup d'automobilistes ne se servent jamais de leur voiture en semaine, d'autres très rarement le week end. Pourquoi ne pas la louer à un voisin ?
Une voiture est utilisée en moyenne moins de 5% du temps. Les 95% restant, elle pourrait être louée à d'autres conducteurs et procurer un revenu d'appoint à son propriétaire. C'est le concept développé par plusieurs sociétés qui mettent en relation propriétaires de voitures et conducteurs souhaitant les louer ponctuellement. Les uns comme les autres doivent prendre un abonnement et devenir "membres de la communauté".

Les tarifs sont fixés par les propriétaires suivant un barème indicatif conseillé, tenant compte de l'âge et de la valeur du véhicule. Plus attractifs que ceux des loueurs conventionnels, les prix comprennent comme chez ces derniers l'assurance (tous risques) qui prend le relais de celle du propriétaire pendant les périodes de location.

Les locataires-abonnés doivent avoir leur permis depuis plus de deux ans, ne pas avoir eu d'accident responsable depuis trois ans, avoir 21 ans révolus, etc. De son côté, le propriétaire s'engage à proposer une voiture propre et régulièrement entretenue.



• Les sites qui servent d'intermédiaire

 

Voiturlib.com et Buzzcar.fr ne sont que des sites internet de mise en relation et ne jouent qu'un rôle d'intermédiaire et de prestataire (assurance, contrats de location, facturation…). Loueur et locataire doivent se rencontrer pour la remise et le rendu des clefs et la signature du contrat.

C'est la formule idéale pour encadrer et sécuriser le prêt régulier d'une voiture à des voisins ou pour des personnes sans grandes contraintes horaires. 



• Les clés dans un boîtier électronique

 

Cityzencar.com et Livop.fr offrent aussi ces services mais vont plus loin en épargnant aux deux parties de se rencontrer pour la remise et le rendu des clefs. Un boîtier électronique est installé dans la voiture qui contient un double de la clef de contact. Relié à la fermeture centralisée du véhicule, ce boîtier permet au locataire d'accéder à bord, soit avec une carte à transpondeur (avec Livop), soit à l'aide de son téléphone (avec Cityzencar).

Chez Livop, l'installation est gratuite mails il faut compter une commission de 50% sur les locations. Chez  Cityzencar, le coût est de 19 €/mois ou 349 € pour deux ans. 

Comportant un GPS, le boîtier permet également d'établir le kilométrage parcouru et sert aussi de mouchard, relevant les vitesses pratiquées et le type de conduite afin d'exclure du système les conducteurs peu précautionneux.

Inconvénient de cette formule : la voiture doit être stationnée sur la voie publique pour être accessible. 



• Propriétaires et locataires : leur réputation est notée 

 

Pour réguler les comportements, à la fois des locataires et des propriétaires, ces quatres sociétés comptent surtout sur leurs membres. Les uns comme les autres sont invités à noter leurs interlocuteurs : propreté et qualité du véhicule, ponctualité, défauts constatés, etc. Le tout alimente une rubrique "réputation" accolée à chaque membre de la communauté.

De même que les locataires peuvent choisir leur loueur, les loueurs peuvent sélectionner leurs locataires.

LES 125 POINTS DU CONTROLE

Les 125 points de contrôle,

pour le contrôle technique


  Agrandir l'image Vous voulez savoir quels sont exactement les points de contrôle lors d'un contrôle technique? Et bien voici la liste exacte des 125 points de contrôle allant de l'identification jusqu'à la pollution de votre véhicule.

Identification (8 points de contrôle)

1. Numéro d’immatriculation
2. Plaque constructeur
3. Frappe à froid sur le châssis
4 Présentation du véhicule
5. Énergie moteur
6. Nombre de places assises
7. Plaque de tare
8. Compteur kilométrique

Freinage (21 points de contrôle)

1. Frein de service
2. Frein de stationnement
3. Frein de secours
4. Réservoir de liquide de frein
5. Maître-cylindre
6. Canalisation de frein
7. Flexible de frein
8. Correcteur, répartiteur de freinage
9. Pédale du frein de service
10. Commande du frein de stationnement
11. Câble, tringlerie du frein de stationnement
12. Disque de frein
13. Étrier, cylindre de roue
14. Tambour de frein
15. Plaquette de frein
16. Système d'assistance de freinage
17. Système anti-blocage et/ou de régulation
18. Témoin de mauvais fonctionnement du système de freinage
19. Témoin de niveau de liquide de frein
20. Témoin d'usure des plaquettes de frein
21. Témoin de mauvais fonctionnement du système anti-blocage et/ou de régulation

Direction (9 points de contrôle)

1. Angle, ripage AV
2. Volant de direction
3. Antivol de direction
4. Colonne de direction (y compris ses accouplements)
5. Crémaillère, boîtier de direction
6. Biellette, timonerie de direction
7. Rotule, articulation de direction
8. Relais de direction
9. Système d'assistance de direction

Visibilité (6 points de contrôle)

1. Pare-brise
2. Autre vitrage
3 Rétroviseur
4. Commande de rétroviseur extérieur
5. Essuie-glace AV
6. Lave-glace AV

Éclairage, signalisation (21 points de contrôle)

1. Feu de croisement
2. Feu de croisement
3. Feu de route
4. Feu antibrouillard AV
5. Feu additionnel
6. Feu de position
7. Feu indicateur de direction (y compris répétiteurs)
8. Signal de détresse
9. Feu stop
10. Troisième feu stop
11. Feu de plaque AR
12. Feu de brouillard AR
13. Feu de recul
14. Feu de gabarit
15. Catadioptre AR
16. Catadioptre latéral (véhicule de plus de 6 mètres)
17. Triangle de pré-signalisation (en l'absence de feu de détresse)
18. Témoin de feux de route
19. Témoin de signal de détresse
20. Témoin de feux de brouillard AR
21. Commande d’éclairage et de signalisation
22. Témoin indicateur de direction

Liaisons au sol (11 points de contrôle)

1. Suspension
2. Ressort, barre de torsion (y compris ancrages)
3. Amortisseur (y compris ancrages)
4. Roulement de roue
5. Demi-train AV (y compris ancrages)
6 Demi-train AR (y compris ancrages)
7. Barre stabilisatrice (y compris ancrages)
8. Circuit de suspension (y compris accumulateurs)
9. Essieu rigide (y compris ancrages)
10. Roue
11. Pneumatique

Structure, carrosserie (15 points de contrôle)

1. Longeron, brancard
2. Traverse
3. Plancher
4. Berceau
5. Passage de roue, pieds montants AV, AR
6. Bas de caisse, pied milieu
7. Infrastructure/soubassement
8. Porte latérale
9. Porte AR, hayon
10. Capot
11. Aile
12. Pare-chocs, bouclier
13. Pare-boue
14. Caisse fixée sur le châssis
15. Superstructure, carrosserie (sauf ailes et ouvrants)

Équipements (7 points de contrôle)

1. Siège
2. Ceinture
3. Avertisseur sonore
4. Batterie
5. Support roue de secours
6. Dispositif d’attelage
7. Coussin gonflable

Organes mécaniques (13 points de contrôle)

1. Moteur
2. Boite
3. Pont, boîte de transfert
4. Transmission (y compris accouplements)
5. Circuit de carburant
6. Réservoir de carburant
7. Carburateur, système d'injection
8. Pompe d’alimentation en carburant
9. Batteries de traction.
10. Réservoir de gaz naturel comprime (GNC)
11. Collecteur d’échappement
12. Canalisation d’échappement
13. Silencieux d’échappement

Pollution, niveau sonore (4 points de contrôle)

1. Teneur en CO2 et valeur du lambda des gaz d’échappement
2. Opacité des fumées d’échappement
3. Bruit moteur
4. Dispositif de diagnostic embarque (obd)

 

Les ventes de GPL s'effondrent

Les ventes de véhicules fonctionnant au GPL se sont effondrées cette année. La filière organisatrice propose de revoir le système du bonus / malus de manière à relancer un marché loin d'être épuisé.

 


txt-orphea-105673-1-1.jpg
Des hauts, et surtout des bas. Le GPL ne cesse d'être malmené par les pouvoirs publics depuis plus de quinze ans. Et avec l'arrêt du bonus écologique à 2000€ qui était octroyé aux modèles neufs l'an dernier, les ventes se sont effondrées, tout simplement.

De ce fait, le directeur général du Comité Français du Butane et du Propane (CFBP) a tenu à faire partager quelques idées : " La réorientation du marché en matière de CO2, cela a été fait avec le bonus / malus, puisque nous sommes en avance sur les objectifs de 2015. Désormais, il faut se focaliser sur le bonus des énergies alternatives ! " a fait savoir Joël Pedessac.

Voici son idée : plutôt que d'encourager la vente de diesel ou d'essence via le bonus, celui-ci ne serait réservé qu'aux véhicules aux modes de propulsion alternatifs : GPL, GNV (gaz naturel véhicule), éthanol E85, hybrides et électriques. Soit une petite révolution de palais ! txt-orphea-99035-1.jpg

Joël Pedessac ne voudrait en revanche pas toucher au malus, qui rapportera sans doute 230 millions d'euros l'an prochain. Selon les calculs du CFBP, si le bonus / malus était redéfini de cette manière, le bonus ne couterait que 80 millions d'euros par an à l'Etat, pour une recette de 230 millions avec le malus. Le système deviendrait donc bénéficiaire, ce qui n'a jamais été vu depuis sa création.

Seul écueil mais de taille, le CFBP ne semble pas soutenu dans sa démarche par les plus hautes sphères de l'Etat. C'est donc désormais un long travail de lobbying qui commence : "La loi de finances 2012 est loin d'être votée, et il existe des lois de finances rectificatives" rappelle Joël Pedessac...

Au cumul des 10 premiers mois de 2010, 60 661 voitures GPL ont été vendues, contre 11 393 sur la même période cette année.

LE CHRYSLER GRAND VOYAGER

chr-2.jpg

Prise de contact: Chrysler Grand Voyager


Nouvelle jeunesse

07.02.2008

Michael Gebhardt

En 1984, les choses étaient claires: avec le Voyager, Chrysler mettait sur le marché le premier véhicule qualifié de monospace et ne rencontrait pour ainsi dire aucune concurrence dans ce segment. Aujourd’hui, nombre de fabricants briguent les suffrages des familles avec leurs berlines agrandies. Le moment était donc arrivé pour une nouvelle version du pionnier des monospaces.

D’emblée, une question se pose: le Chrysler Grand Voyager, long de 5,14 mètres, est-il bel et bien un monospace? Le terme désigne plutôt dans nos contrées les petites camionnettes comme le Peugeot 1007 ou l’Opel Meriva. Les Américains s’accrochent par contre à cette appellation pour les berlines à grand volume. Ils les distinguent ainsi des mastodontes comme on en croise rarement chez nous, tels que le Dodge Ram qui, avec ses 5,87 mètres, peut accueillir jusqu’à 15 passagers.

chr1-1.jpgMais laissons de côté l’étymologie pour en revenir au Chrysler Grand Voyager. Un carrosse familial de ce type n’est que rarement tape-à-l’œil et l’Américain ne déroge pas à la règle: une forme de caisse efficace, de grandes portes coulissantes, une calandre gigantesque et beaucoup de chrome. Le nouveau «monospace» ne sera désormais plus disponible qu’avec l’empattement du Grand Voyager et tant pis pour les acheteurs à la recherche d’un modèle plus court, qui devront attendre son cadet, le Dodge Journey.

Enfouir ou retourner

chr2-1.jpgL’habitacle, qui peut être le théâtre d’une foule de fantaisies, est plus intéressant que l’extérieur. Le Grand Voyager est équipé de série de deux sièges à la rangée du milieu et d’une banquette à trois places à la rangée du fond. Le système éprouvé de sièges «Stow’n Go», qui permet de faire disparaître les deux rangées de sièges arrière à l’intérieur du plancher en moins de 30 secondes, fait également partie de l’équipement de base. L’on peut ainsi obtenir un utilitaire à part entière, avec deux places et plus de 3200 litres d’espace de chargement, qui vient à bout de tous les déménagements. Moyennant un supplément de prix, la banquette arrière peut même se rabattre électriquement.

chr3-1.jpgLe système «Swivel’n Go», en option, augmente encore le confort: les deux sièges individuels de la deuxième rangée pivotent à 180° pour faire face à la troisième rangée et une petit table complète ce salon confortable. Inconvénient: les deux fauteuils rotatifs ne peuvent alors plus être escamotés aisément, et pour s’en débarrasser, il faut entièrement démonter ces sièges lourds à l’aide de plusieurs manettes complexes. Ce faisant, la manœuvre n’affecte pas la dernière rangée, qui peut toujours être reçue dans le plancher.

Finition de qualité

chr4-1.jpgQuelle que soit la place choisie, on est assis dans un fauteuil au confort typiquement américain, qui peut être garni au choix d’un tissu Yes Essentials facile à nettoyer ou de cuir (en série à partir de la gamme d’équipement «Limited»). Bien que l’espace pour les jambes soit suffisant à chaque rangée, il fait un peu étroit au niveau du plafond, surtout avec l’option du toit ouvrant. Les matériaux attrayants et la qualité de finition supérieure à la moyenne pour une Américaine balaient les critiques adressées aux modèles précédents de Chrysler. Seuls les instruments ronds, toujours éclairés d’une lumière verte, rappellent cette époque révolue. Il est également possible d’y ajouter une lumière d’ambiance verte dans le ciel de toit et des lampes de lecture à LED.

Afin d’éviter que les sept passagers ne s’ennuient, Chrysler propose à présent un double système DVD doté d’écrans 8pouces dissimulés dans le ciel de toit. Les occupants des rangs arrière peuvent ainsi regarder deux films différents ou utiliser des jeux vidéos en même temps. De surcroît, un troisième DVD peut être lu à l’aide du système MyGig de divertissement multimédia à disque dur logé dans la console centrale. Outre les fichiers musicaux et d’images, sa mémoire d’une capacité de 20 Go stocke également, le cas échéant, les données de navigation.

Deux moteurs à partir du printemps 2008

chr5-1.jpgDès le lancement sur le marché, au printemps 2008, Chrysler proposera deux motorisations en Europe. Le V6 essence de 3,8 litres et 193 CV devrait représenter selon les prévisions quelque 20% des ventes. Il ne respectera que rarement la consommation annoncée de 12,7 litres aux 100 kilomètres, mais à sa décharge, il doit mettre en mouvement plus de deux tonnes. D’après une étude, la consommation de carburant joue toutefois un rôle négligeable pour plus de la moitié des propriétaires actuels d’un Voyager.

Le Grand Voyager 2.8 CRD est 80 kilos plus lourd encore. Le diesel 4 cylindres développe une puissance de 163 CV et transmet son couple maximal de 360 newtons-mètres à l’essieu avant à partir de 1600 tours seulement. Les ingénieurs ont donc finalement eu raison du temps mort dans la réponse du turbo. Avec un poids à vide de 2,1t onnes, le bloc propulseur sonore doit toutefois travailler comme une véritable bête de somme.

chr6-1.jpgLes côtes même légères obligent la boîte automatique à 6 rapports- en série avec les deux moteurs- à entrer en scène. La transmission n’exploite pas toujours la puissance du moteur à allumage spontané à bas régime et maintient volontiers le diesel à un régime élevé. Les passages de vitesse s’effectuent en revanche sans heurt et dans le respect du confort, comme l’aiment les Américains. Détail pratique: le levier de sélection est agencé à côté du volant et la console centrale ainsi débarrassée entre le conducteur et le convoyeur sert de rangement. Chrysler annonce en outre une consommation moyenne de 9,3 litres.

Compromis réussi

chr7-1.jpgLe châssis n’a rien d’américain, ce dont on peut se réjouir. Pas question de s’attendre au roulis d’un navire en pleine tempête. Le Grand Voyager séduit grâce à un compromis équilibré entre le confort et la dynamique routière. Dans les virages rapides, le minivan d’une hauteur de 1,75 mètre ne penche que dans une faible mesure. En même temps, les irrégularités sont absorbées en douceur, épargnant ainsi les vertèbres des passagers.

Dans la version essence, Chrysler renonce à plusieurs gammes d’accessoires. Le Grand Voyager 3.8 est uniquement distribué dans la version richement équipée «Limited» au prix de 46.600 euros. À un niveau inférieur, le diesel est également disponible dans les versions «LX» à 36.600 euros et «Touring» à 40.300 euros. Selon le modèle, le Grand Voyager procure divers agréments tels que le système d’accès sans clé, les phares au xénon, les sièges à réglage électrique, les pédales réglables ou le système mains libres Bluetooth. Toutes les variantes sont de plus dotées du programme de stabilité ESP, y compris le contrôle de traction.

En bref

Cette nouvelle version est une réussite: le Chrysler Grand Voyager a su consolider davantage encore ses atouts. Il convainc ainsi par une stabilité routière accrue grâce à son châssis équilibré, un espace généreux et un habitacle modulable à l’envi. En parallèle, les défauts de son prédécesseur ont été gommés, notamment le choix des matériaux, souvent critiqué, ou la qualité de finition. Parmi les inconvénients, le moteur diesel plus efficace se démène honnêtement avec ses deux tonnes de charge et devient désagréablement bruyant. Le moteur essence dévore pour sa part avec gourmandise le contenu du réservoir. Si l’on s’en accommode, le Chrysler Grand Voyager constitue une alternative réussie aux berlines à grand volume dans la veine des VW Sharan, Peugeot 807 et autres Ford Galaxy. Et il attire sensiblement plus les regards dans la circulation.

ESSENCE OU DIESEL ?

Face à l'essence, le diesel perd des points

Face à l'essence, le diesel perd des points
Alors que les prix des carburants restent très élevés, la commission européenne propose de rendre le gazole plus cher que l'essence. Alors, quel moteur choisir ? Ce qu'il faut savoir avant l'achat d'une nouvelle voiture.
En novembre 2011, le parlement européen va examiner la proposition de la commission européenne de taxer sur les combustibles et carburants en fonction de leur teneur en carbone, afin de réduire les émissions de CO2. Une information qui fait aujourd'hui polémique...

Pourtant, cette proposition a très peu de chance d'être suivie par les États, sinon de manière très progressive. Brutalement appliquée, elle ruinerait l'industrie automobile européenne et surtout française dont le diesel est devenu le point fort.

Cette taxe est d'ailleurs contestable sur le plan environnemental. En effet, malgré un carburant plus "carboné", le moteur diesel, grâce à sa sobriété, émet 15 à 25 % de CO2 de moins qu'une mécanique essence.

Un autre motif incite à resserrer l'écart des tarifs entre les deux carburants : l'Europe manque de gazole et doit l'importer, pour exporter le super dont elle ne sait que faire.



• Diesel : surcoût à l'achat... et à l'entretien

En admettant que le prix du gazole reste avantageux, l'achat d'un diesel (75% des ventes de voitures neuves en 2010) ne l'est pas toujours, pour plusieurs raisons.

L'amortissement du surcoût à l'achat demande de beaucoup rouler ; parfois jusqu'à 50 000 km, voire plus.

De plus, à cause de sa complexité technique, un diesel moderne revient plus cher en entretien et révisions qu'un moteur essence. Sans compter les pannes... Ces derniers temps, les diesels multiplient petits et gros pépins. Après l'épidémie de casses d'embrayage et de volant moteur qui a frappé toutes les marques, ce sont les systèmes de dépollution qui surchargent en ce moment les ateliers des concessionnaires. Ces dispositifs imposés par la norme Euro 5 de 2010 supportent très mal l'accumulation de petits parcours citadins. Le filtre à particules qui ne chauffe pas assez longtemps pour se régénérer se colmate et les vannes de recyclage des gaz d'échappement s'encrassent à bas régime. Les conséquences vont du simple allumage de voyants jusqu'à la casse du moteur.

Passé la période de garantie, un diesel peut finalement revenir plus cher qu'une voiture essence. Au bilan, c'est désormais la revente qui justifie à elle seule l'achat d'un diesel neuf.



• Revente : gare à l'éclatement de la bulle diesel

Aujourd'hui, hormis pour les petites voitures, un diesel d'occasion se revend 20 à 40% plus cher que le même véhicule à moteur essence. Une différence plus importante que pour l'achat d'un véhicule neuf où l'écart dépasse rarement 10 %.

Cet écart irrationnel a tout d'une bulle spéculative : les acheteurs de ces diesel d'occasion dépensent davantage en espérant économiser ensuite... Ce qui n'est pas du tout garanti. En effet, l'amortissement de ce surcoût advient à un kilométrage si élevé qu'il est vite annulé par de gros frais de réfection (sur le moteur et ses accessoires, mais aussi sur les freins, la direction).

La réputation de longévité et de fiabilité du diesel risque donc de chuter au profit du moteur à essence qui n'a jamais été aussi fiable et qui, lui aussi, réduit sa consommation.

Ce basculement commence à se sentir. Sur le marché de l'occasion, les diesels à gros kilométrage se négocient à la baisse et les rares modèles essence, notamment hybrides, à la hausse. Il est fort probable qu'un diesel acheté neuf en 2011 se revende beaucoup moins facilement en 2015 ou 2016 que celui de 2006 ne se revend aujourd'hui.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site