LE SMARTPHONE : l'avenir de l'automobile ?

  • Par ecoma
  • Le 04/07/2011
  • Commentaires (0)

Le smartphone sera la clé de la mobilité automobile

Distribution VN/VO /  Mobilité - 30/06/2011

Le téléphone portable intelligent sera un vecteur pour développer la location de voitures. Mais qui vendra le service ?

 

Réserver, repérer, ouvrir, payer...avec le smartphone.
 « La clé de la nouvelle façon de consommer l’automobile est dans ma poche ! Avec mon smartphone, je réserve le véhicule que je veux louer, j’identifie l’emplacement où je vais le trouver, j’ouvre la voiture et je paie la location… »

 


Ce scénario évoqué par André Gallin, président de la branche loueurs du CNPA, ne sera pas longtemps de la science fiction.  Le smartphone sera la clé de la mobilité du futur. Cette révolution technologique, associe téléphonie mobile, internet, géolocalisation, paiement en ligne et portefeuille électronique.

 

Elle coïncide avec l’émergence d’une jeune génération de consommateurs, biberonnés au numérique, habitués à la notion d’abonnements, et peu attachés à la notion de propriété.

 

Elle coïncide aussi avec les balbutiements des premiers véhicules électriques dont on recherche le modèle économique.

 

La voiture va désormais s’intégrer dans un système complexe de mobilité où son usage sera combiné à celui d’autres moyens de déplacements (location de différents types de véhicules, train, avion, vélo, etc…).

 

Pour le consommateur, la meilleure façon d’accéder à ce service global sera le smartphone.

 

 

Mais qui contrôlera ce marché de la mobilité ? De nouveaux acteurs sont en train d’émerger : les territoires (villes, régions, états…) qui financent et organisent les infrastructures, les entreprises qui organisent les déplacements de leurs salariés (notamment le covoiturage), les réseaux de transports publics, les énergéticiens qui mettent en place des réseaux de recharges pour les véhicules électriques, des entités comme Autolib qui bénéficient de délégation de service public et sans doute des organismes financiers et des opérateurs de télécommunication.


« Les opérateurs de télécommunication sont des facilitateurs pour vendre des services partagés », prévoit Samuel Loyson, directeur marketing des services automobiles d’Orange. De là à les voir vendre des services mobilités, il n’y a qu’un pas que certains n’hésiteront pas à franchir.


A l’inverse, dans les réseaux de distribution automobile, les concessionnaires pourraient se mettre à vendre des offres de mobilité gérées par smartphone et… des forfaits pour (téléphones) mobiles. Derrière les ruptures technologiques du téléphone portable intelligent et de la voiture électrique, c’est une révolution sociétale qui se profile.

 

source l'ARGUS PRO

 

 

 

 

 

 


automobiles automobile automobile occasion import auto voiture automobil importateur auto Mandataire automobile automobile d'occasion news voiture d occasion

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site