2011 UNE BONNE ANNEE AUTOMOBILE

2011 aura été la septième meilleure année automobile en France

 

Avec plus de 2,2 millions d'immatriculations, l'année 2011 restera un grand millésime automobile dans l'Hexagone. Mais ce bon score résulte de sacrifices sans précédent sur les prix.

 

renault-1.jpg
De multiples efforts commerciaux conjugués ont permis au marché français de se maintenir en 2011.

Même si elle s’est terminée par un mois de décembre en recul de 17,8%, l’année 2011 restera un très bon millésime dans les annales automobiles (voir tableau en fin d'article). Avec 2 204 065 unités, elle n’enregistre qu’un tassement de 2,1% par rapport au bon cru de 2010 dopé par la prime à la casse (année, elle-même, en léger repli par rapport à 2009, pendant laquelle les aides d’Etat avaient produit leur plein effet). Les années au dessus de 2,2 millions d’unités restent exceptionnelles : 1988, 1989, 1990, 2001, 2009 et 2010.

En 2011, le marché automobile serait-il donc sorti des mécanismes de primes à la casse…sans trop de casse ? Cela reste à démontrer. Le premier trimestre a bénéficié de l’élan provoqué par les aides de 2010, les livraisons des véhicules primés s’étalant au cours de ces trois mois. Pendant toute l’année, les constructeurs ont poursuivi, à leur compte, les coups de pouce gouvernementaux, et ont maintenu, de façon artificielle, des tarifs exceptionnellement bas.

Les français sur la défensive
Même si, sous la pression de l’offensive de Volkswagen et des Coréens, les constructeurs français ont modérés leurs tarifs, ils ont peiné à se maintenir dans le marché. Parmi eux, Renault (la marque) enregistre le plus fort recul (-8,5%), malgré les efforts consentis pour repositionner les Clio et Twingo. Dacia, qui a d’abord souffert du déclin du GPL, a retrouvé une certaine dynamique avec le succès du Duster, mais plonge néanmoins de 15% sur les douze mois. Finalement, le groupe Renault n’aura pas réussi à atteindre l’objectif qu’il annonçait en début d’année de conserver son niveau de pénétration. Sa part de marché s’est en effet tassée de 26,8 à 24,7%.
Peugeot qui recule de 7,7%, cède également un point de marché à 16,8%. En décembre, la marque au lion, qui doit gérer la fin de vie de ses 207 et 206+ a vu ses ventes s’effondrer à de 35%. Sa pénétration est tombée en dessous des 14%.
Citroën est la marque française qui aura le mieux tiré son épingle du jeu en stabilisant sa part de marché un peu en dessous des 15%.

Volkswagen à l'offensive
Le grand vainqueur de 2011 a été le groupe Volkswagen (+12,3%) dont les quatre marques progressent significativement et qui s’attribue 12,6% du marché français. Ponctuellement, en décembre, le groupe dépasse même Peugeot et Citroën. Les ingrédients du succès du constructeur qui veut devenir le premier du monde en 2018 : la richesse de son offre, son positionnement en prix et la densification de ses réseaux.

Un autre challenger mérite également de figurer parmi les gagnants : Nissan, qui n’arrête pas de surfer sur la dynamique de son Qashqai, à laquelle s’est ajoutée celle du Juke. Le constructeur japonais a désormais dépassé sur l’année son traditionnel concurrent Toyota. Enfin, le groupe Hyundai continue d’avoir le vent en poupe, avec ses deux marques Kia et Hyundai, qui ont fini par imposer une image moderne à leurs modèles, dont la production montent en puissance en Europe.

Les perdants
Au tableau des perdants, signalons Fiat, qui retrouve des plus bas niveaux, faute de nouveaux produits à volume. Toyota qui ne s’est pas remis de la crise de 2008. Le japonais souffre, plus que ses compatriotes, du haut niveau du yen, de la conjonction de Fukushima et d’inondations en Thaïlande.

 

Marque 12 mois 2011 Part Ecart
1 Renault 455 718 20,7 8,5
2 Peugeot 369 721 16,8 7,7
3 Cttroën 323 068 14,7 1,5
4 Volkswagen 163 566 7,4 + 11,6
5 Ford 115 339 5,2 + 0,5
6 Opel 94 080 4,3 0,8
7 Dacia 88 979 4,0 15,0
8 Nissan 71 763 3,3 + 32,7
9 Toyota 67 305 3,1 + 2,9
10 Audi 58 960 2,7 + 15,8
11 Fiat 57 323 2,6 21,2
12 BMW 46 305 2,1 + 0,5
13 Mercedes 43 547 2,0 4,5
14 Seat 33 267 1,5 + 8,6
15 Kia 27 958 1,3 + 16,2
16 Chevrolet 23 708 1,1 + 11,6
17 Mini 21 700 1,0 + 20,5
18 Skoda 21 185 1,0 + 14,3
19 Hyundai 20 193 0,9 + 7,5
20 Alfa Romeo 16 228 0,7 + 24,5
Autres 84 152 3,8 ns
Total Marché 2 204 065 100 2,1
Source CCFA - données provisoires

 

 

code source ARGUS PRO

automobile d'occasion voiture import auto automobile automobiles automobile occasion voiture d occasion informations autos automobil Mandataire automobile voiture occasion annonce automobile Voitures neuves automobiles neuves

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site