PSA PERD DE L'ARGENT

PSA PERD DE L'ARGENT SUR L'ACTIVITE AUTOMOBILE

Le constructeur a présenté ce matin le bilan financier de son année 2011. Son bénéfice net est divisé par deux. La division automobile est dans le rouge.
Les années se suivent et ne se ressemblent pas. PSA était sorti du rouge en 2010, mais en 2011, le constructeur a replongé. Si son chiffre d'affaires a progressé de 7%, à 59 912 millions d'euros, son bénéfice net accuse un repli de 48%, à 588 millions d'euros, et son résultat opérationnel courant est quasiment divisé par deux également, à 1 315 millions d'euros.

Cette contreperformance s'explique très largement par les pertes de la division automobile du groupe. Ce sont d'ailleurs les très bons résultats de Faurecia, Gefco et Banque PSA Finance qui ont contribué positivement au résultat opérationnel : 1 406 millions d'euros de profits pour les trois filiales réunies, contre 92 millions de pertes pour l'automobile (lire tableau ci-dessous).

Résultat opérationnel courant par division (en millions d'euros)
2010 S1 2011 S2 2011 2011
Automobile 621 405 -497 -92
Faurecia 456 340 311 651
Gefco 198 143 80 223
Banque PSA Finance 507 274 258 532
Autres activités et éliminations 14 -5 6 1
PSA Peugeot Citroën 1 796 1 157 158 1 315

Selon Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, c'est la dégradation de l'environnement opérationnel, intervenue de manière très remarquable au second semestre, qui explique les baisses de revenus de l'activité automobile. L'impact est chiffré à 1,044 milliard d'euros par le constructeur.

Difficultés multiples
Avec 38% de ses ventes dans les segments A et B, soumis à une « très forte pression sur les prix », et 58% de ses ventes réalisées en Europe, où la conjoncture est mauvaise, le constructeur a souffert d'un mix produit et d'un mix pays défavorable, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 3,2% à 42 710 millions d'euros.

PSA a également affronté des difficultés d'approvisionnements suite à la catastrophe japonaise de mars, mais aussi à l'arrêt des livraisons de son fournisseur Agrati. La flambée des prix des matières premières est également venue grever ses comptes...

L'ensemble de ces facteurs négatifs a complètement annulé les bénéfices, pourtant réels (lire tableaux ci-dessous), de la stratégie de montée en gamme et de globalisation du constructeur.

Amélioration du mix produit
2009 2010 2011
Segments C&D 38% 40% 43%
Segments A&B 46% 43% 38%
Premiums* 9% 13% 18%
* modèles distinctifs des segments A, B et C (Peugeot 207CC, 308CC, RCZ, 3008 et Citroën DS3, DS4) et modèles des segments D et E (Peugeot 508, 407, 607,4007, Citroën C5, C6, DS5 et C-Crosser)

Ventes de PSA hors d'Europe
2009 2010 2011 Variation 2011/2010
Chine 272 200 375 700 404 400 7%
Amérique latine 232 300 294 300 325 800 11%
Russie 40 500 55 500 74 800 34%

Pour cette année, les perspectives restent incertaines et PSA n'a pas dévoilé d'objectifs chiffrés. Mais selon Philippe Varin, l'impact du coût des matières premières et de l'environnement externe restera négatif sur les comptes. Sur le marché européen, où le groupe a écoulé 42% de ses volumes en 2011, le constructeur prévoit un repli de 5%.

Tour de vis
Dans ce contexte, PSA confirme sa stratégie de développement à l'international (le constructeur compte réaliser 50% de ses ventes hors d'Europe en 2015, 66% en 2020) et de montée en gamme. Mais PSA va restreindre drastiquement ses dépenses pour freiner les pertes financières. Objectif : désendetter le groupe avec un plan d'action sur les liquidités.

Dans une volonté de hiérarchisation des investissements, le groupe annonce déjà qu'il reporte ses projets d'augmentation de capacités, révise son calendrier d'implantation en Inde et arrête ses « projets les moins profitables »... sans pour l'instant davantage de précisions.

Un plan d'économie à un milliard
Les mesures de réduction des coûts pour 2012, annoncées en novembre dernier et qui devaient s'élever à 800 millions d'euros, atteindront en fait le milliard.

Sur les achats, les économies doivent atteindre 400 millions d'euros et sur les frais fixes, 600 millions d'euros (contre 400 millions annoncés en novembre). Dans le détail, 300 millions d'euros seront "coupés" sur les frais généraux et commerciaux, 100 millions sur les dépenses de R&D et 200 millions d'euros sur les activités industrielles.

PSA cédera également 1,5 milliard d'euros d'actifs en 2012. Le 1er février, le groupe a finalisé la vente de son activité de location, National Citer, pour 440 millions d'euros. Le groupe va également ouvrir le capital de Gefco et réaliser des opérations financières sur ses actifs immobiliers, dont un leaseback sur son siège à Paris, pour récupérer du cash.
source L'Argus
ECOMA vous assiste dans la recherche et dans l'achat de votre véhicule au meilleur prix. Spécialisé dans les marques allemandes, il commercialise toutes les marques y compris les marques françaises. Recherche du meilleur rapport qualité/prix sur toute l'Europe en véhicules neufs et occasion. Voir les véhicules proposés actuellement en suivant ce lien : ECOMA

automobiles automobile d'occasion voiture automobile occasion import auto automobile Mandataire automobile automobil voiture occasion importateur auto voiture d occasion Voitures neuves voiture neuve NOUVEAUTES COMMENTAIRES AUTOMOBI automobiles neuves automobile neuve

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site